Enquêtes ethnographiques pour le Museon Arlaten

Publié le par PV

  

Arènes d’Arles, 1er mai 2010, Corinne Cassé, 1/05/2010

 L’association Paroles Vives a réalisé une campagne de collectes au cours de l’année 2009-2010 dans le cadre du marché public portant sur : Organisation de campagnes de recherches scientifiques, documentaires et d’enquêtes ethnographiques dans le cadre de la rénovation du Museon Arlaten

 

 

 Ce chantier de recherche a permis de rendre au Museon Arlaten des enquêtes sonores et filmiques, d'exécuter le traitement documentaire des enquêtes sonores grâce au partenariat avec la Phonothèque de la MMSH et de réaliser le suivi filmique des événements de culture provençale. Ce présent marché fait suite au marché 2008 qui avait porté sur l'élection de la Reine d'Arles et de ses demoiselles d'honneur.

Avec cette série d’enquêtes de terrain, de rencontres d’informateurs aussi variés que nombreux, personnalités, anonymes représentants des cultures vivantes en Camargue, groupes constitués défenseur et passeur des pratiques culturelles… un réel repérage et tissage de relations solides s’offre à présent au Museon Arlaten.

En sont pour preuve, les souhaits de copie d’entretiens, les propositions de dons, les attentes de la réouverture du Museon Arlaten, la connaissance de l’institution et surtout l’accueil toujours favorable aux enquêtreurs , Corinne Cassé,  Florie Martel, Elodie Picard et Taib Bouzouina, tout au long de cette année 2009-2010.


Les 2 principales thématiques qui ont quidées les enquêtes : la vie du règne et les phénomènes et pratiques autour de l’élection de la Reine d’Arles sont riches et ont permis un terrain fertile en collecte d’archives sonores, filmiques et photographiques.


Ces thématiques se déclinant sous différents angles, définis avec le l’équipe de recherche du musée, convergent vers la question brûlante et passionnante de : comment se construit la tradition ?
Cette question conduit naturellement à une seconde sous-jacente : quelle est cette / ces traditions que l’on transmet, pour ce qui concerne les informateurs rencontrés, et que l’on conserve, pour ce qui est du rôle de l’institution patrimoniale, le Museon Arlaten ?

 

                         P1010539                        

P1010555.JPG

 

Les différentes enquêtes investissent les champs de la constitution de cette culture et de sa transmission à travers les pratiques des acteurs, leur structuration sociale, l’organisation de la visibilité publique, etc. De manière récurrente, apparaissent les notions de limite, de frontières : qui décide de ce qui fait tradition, culture ? Les institutions, les associations institutionnalisées, les groupes de pratique et de maintenance, les passionnés…

 

Ces interrogations sur les limites s’appliquent aussi au territoire. Cette question de frontière du territoire en terme d'espace est restée volontairement à l’écart au regard de la complexité des enquêtes. Cependant, elle revient sans cesse, on la trouve énoncée dans les justifications des « non-arlésiennes » à se coiffer, à se costumer avec la phrase « je ne suis pas d’Arles… ». Elle est flagrante encore, à travers les manifestations culturelles  autour des traditions vivantes en Provence dépassant les frontières du Pays d’Arles. Cette notion de territoire renvoie, mais plus cruellement cette fois, au thème de la disparition des pratiques culturelles dans les communes où les édiles et les populations ne se retrouveraient pas ou plus dans cette expression culturelle locale - les villages recrutant en dehors de leurs « frontières » pour leurs élections traditionnelles…

Quoi que puissent être ces limites, ces enquêtes ont permis de poser un état des représentations, des vécus, des ancrages et de la contemporanéité de cette culture. Tous les propos des informateurs concourent à avancer vers une meilleure connaissance et transmission de la tradition. Et ce terme de tradition n’a plus à pâlir d’une soi-disante connotation passéiste tant cette tradition est vécue avec autant de vivacité.


concernant la recherche scientifiques, quelques chiffres…

Pas moins de 232 contacts, voire personnes ressources, ont été répertoriés, dont 102 informateurs !

24 groupes de pratiques et de maintenance de la tradition provençale et arlésienne de Camargue dont au moins 10 sur Arles même.

61 jeunes filles pour les Vierginenco de 2009

15 anciennes reines

La collecte offre :

60 enquêtes sonores, soit plus de 84h

16 enquêtes filmiques, soit plus de 17h

Plus de 200 photographies liées aux enquêtes ou prises au cours du terrain.

 

concernant le suivi des manifestations culturelles, quelques chiffres…

20 films et une soixantaine de photographies ont été réalisés pour couvrir 14 thématiques sur 10 communes (Aix en Provence ; Arles ; Cadolive ; Fuveau ; Les Baux de Provence ; Maillane ; Marseille ; Mouriès ; Saintes-Maries-de-la-mer ; Tarascon). Les 20 films se composent parfois de plusieurs séquences car les manifestations courraient sur plusieurs heures.

 

 

filmsMapaRecherche

Nota : toutes les photographies sont de Corinne Cassé   creativeCommons3creativeCommons3-1creativeCommons3-2

Publié dans Enquêtes

Commenter cet article